MenuMenu

Lutter contre la “consent fatigue” grâce à Google Tag Manager Server-Side

En tant qu’internautes, nous sommes tous confrontés de nombreuses fois par jour à des bannières de consentement des cookies dès lors que l’on visite un site.

Cela est une obligation légale et ces dispositifs offrent le choix à l’utilisateur de partager ou non ses informations de visite, ce qui est une bonne chose.

Pour autant cette multiplication des sollicitations, peut entraîner une lassitude chez l’internaute qui fera un choix de façon mécanique et ce par habitude. Pire, cela pourrait amener certains visiteurs irrités à refuser automatiquement le dépôt des cookies dans leur navigateur. Ce phénomène est appelé la consent fatigue.

La durée de la conservation du choix de l’utilisateur est de 13 mois max

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) fixe à 13 mois la durée de vie d’un cookie, à partir du jour de la dépose de celui-ci. Ce qui signifie que le cookie ne doit pas être prolongé dès lors qu’un visiteur navigue de nouveau sur votre site.

Les cookies sont souvent associés à des finalités publicitaires ou analytiques, mais ils servent également à sauvegarder des actions de l’utilisateurs. Comme par exemple le panier sur votre site e-commerce préféré, la connexion sur votre plateforme SVOD ou encore bien-sûr votre choix concernant les cookies.

Cela signifie donc que théoriquement quand vous donnez ou non votre consentement sur un site, votre choix est sauvegardé durant 13 mois.

Sauf que …

Les bannières cookies, dommages collatéraux de l’ITP de Safari.

En 2019, Safari annonce la mise à jour de son ITP (Intelligent Tracking Prevention) qui vient restreindre la durée de vie des cookies first party, selon la source d’acquisition.

Si le domaine référent est un traqueur connu (ou que l’URL contient des UTMs, les cookies déposés dans le navigateur auront une durée maximale de 24h, dans les autres cas les cookies seront supprimés après 7 jours d’utilisation de Safari sans visite sur votre site.

Les bannières de consentement se basant elles-même sur des cookies pour sauvegarder le choix de l’utilisateur, se retrouvent donc concernées par ces blocages.

Un visiteur utilisateur de Safari se rendant sur votre site une fois par jour depuis une campagne publicitaires se verrait donc demander à chaque visite son consentement. Il y a donc de grandes chances qu’un utilisateur ayant au préalable donné son consentement, finisse à terme par ne plus le faire. Frustrant, n’est-ce pas ?

Le serveur-side comme sauveur

Fort heureusement il existe une solution pour ne pas déranger vos visiteurs à chacun de leur passage !

Elle consiste à réécrire les cookies depuis votre container Google Tag Manager Server-Side. L’intérêt ? Safari ne restreint pas les cookies à 1 ou 7 jours s’ils sont écrits depuis un sous-domaine du domaine principal (par exemple measure.mondomaine.com pour le site www.mondomaine.com).

Fini la théorie, voyons maintenant comment mettre cela en place !

Réécrire le cookie Axeptio pour le prolonger et ne pas user ses visiteurs

Notre module Axeptio écrit trois cookies dans le navigateur de l’internaute :

  • axeptio_authorized_vendors
  • axeptio_cookies
  • axeptio_all_vendors

Dans l’exemple ci-dessous les trois cookies sont déposés par le sous-domaine www.domaine.com. Cela pose problème car pour être envoyé avoir la requête de transfert vers le serveur il est nécessaire que le cookie soit placé sur le domaine principal domain.com et non sur le sous-domaine www.

image_content

Pour régler ce problème, nous allons télécharger le template Axeptio cookies dans la galerie communautaires des modèles de balises GTM.

image_content

Cette balise va remplacer le code HTML d’installation du module Axeptio. Ce template permet de définir le domaine de cookies. On peut donc choisir domain.com en lieu et place du www.domaine.com.

image_content

Désormais les trois cookies Axeptio sont bien envoyés vers le serveur avec la requête. On peut le voir dans le mode debug de Google Tag Manager Server-Side, dans la requête entrante au sein de la section Cookie.

image_content

Maintenant que nous sommes assurés que les trois cookies Axeptio sont bien envoyés vers notre serveur de tracking, nous allons pouvoir les prémunir des blocages de Safari.

Pour cela, téléchargez le template de balise Cookie Extender dans la galerie de la communauté.

image_content

Nous pouvons ensuite configurer la balise en ajouter les paramètres montrés ci-dessous :

image_content

Nous définissons la durée de vie des trois cookies à 34187400 secondes, ce qui correspond à 13 mois (vous vous rappelez, c’est la limite fixé par le RGPD :) )

Nous cochons également la case permettrant permettant de créer un cookie de backup. Celui-ci restaurerait le cookie principal, si celui-ci devait être supprimé par l’ITP de Safari.

Pour terminer déclenchons cette balise à chaque événement de serveur.

image_content

Et voilà ! Nos cookies Axeptio sont prolongés à 13 mois, et ce même sur Safari !

image_content

Même si ce procédé peut paraître quelque peu complexe, il n’en demeure pas essentiel pour ne pas lasser vos visiteurs et provoquer cette consent fatigue.

N’hésitez pas à contacter les équipes d’Axeptio pour en savoir plus.

Tag
Consent Fatigue
Problème résolu
Augmenter la durée de vie des cookies pour éviter le consent fatigue
Temps de mise en place
2h