Back to Blog

Comment installer Google Tag Manager sous Wordpress ?

Maxime JAILLET

Vous voulez doter votre site Wordpress de l’outil Google Tag Manager ? Bravo. Ce ne sera pas bien compliqué. Vous pouvez l’installe rmanuellement si manipuler du code source ne vous fait pas peur. Sinon, vous passerez par la voie du plugin. Jusqu’ici, les éditeurs de sites devaient passer par un plugin tiers. Et à présent, Google a développé le sien. On vous en parle. C’est notre product news du jour.

Pourquoi installer Google Tag Manager sur son site Wordpress ?

On vous a déjà donné de nombreuses raisons d’installer GTM sur votre site :

  • Google Tag Manager est la référence des Tag Management System, ces outils qui simplifient et optimisent la gestion des tags que vous posez sur votre site ;
  • Un TMS est un outil socle qui fonctionnera parfaitement avec l’outil que vous allez installer sur votre site pour gérer les consentements au dépôt de cookies. Le module d’Axeptio se couple par exemple très bien avec cet outil.

Comment installer manuellement Google Tag Manager ?

Si vous n’avez pas peur de plonger les mains dans le cambouis, il n’est pas très difficile d’intégrer manuellement l’outil sur votre site.

Pour cela, vous vous connecterez à l’interface d’administration de votre compte GTM. Vous allez récupérer deux bouts de code informatiques :

  • L’un sera à insérer entre les balises <HEAD> ;
  • Le deuxième sera à coller entre les balises <BODY>.

Depuis la version Wordpress 5.2, et si votre thème a été mis à jour récemment, vous pourrez facilement faire ce travail. Il vous suffira de vous connecter à l’éditeur du thème et de recopier les bouts de code.

Comment installer Google Tag Manager avec un plugin tiers ?

Vous pouvez vous simplifier la vie en utilisant un plugin favorisant l’installation de GTM. Sur ce sujet comme sur d’autres, il est fondamental de bien choisir son plugin pour ne pas avoir de mauvaises surprises :

  • Perturbations du fonctionnement global du site ;
  • Ralentissement du temps de chargement des pages ;
  • Collecte de données non maîtrisée par l’éditeur du plugin ;
  • ...

Vous pouvez par exemple utiliser le plugin Google Tag Manager for Wordpress. C’est très simple :

  • Vous l’installez sur le site et vous l’activez ;
  • Vous renseignez votre identifiant Google Tag Manager ;
  • Vous indiquez le positionnement du code container, celui que Google recommande généralement d’installer entre les balises <BODY> du site.
  • Le tour est joué.

Comment installer Google Tag Manager Google Site kit ?

Depuis une période récente, Google a développé son propre plugin : Google Site Kit.

Comment l’utiliser ?

  • Installez l’application et activez-là ;
  • Vous serez ensuite basculé sur un univers Google. Vous cliquez sur l’onglet Site kit puis sur le bouton Start Setup ;
  • Connectez-vous à votre compte Google ;
  • Google cherchera à vérifier que vous êtes bien le propriétaire du site. Il vous demandera aussi une autorisation pour accéder à la data.
  • Branchez également Google Tag Manager avec le site.

Et voilà, c’est parti !





Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Les murs porteurs ...

Une question revient de plus en plus du côté des entreprises désireuses de trouver une astuce aux contraintes posées par la réglementation sur les Cookies associé à la notion de consentement empruntée au RGPD : peut-on imposer un choix à l’internaute lors de son passage sur un site web ? « Êtes-vous oui ou non d’accord pour que nous déposions un cookie sur votre machine ? Répondez ou partez. »

Lire la suite

Après la France, l'Italie va publier ses nouvelles règles pour les cookies !

En Italie, la consultation publique lancée par le régulateur étant achevée, on attend que le Garante publie ses nouvelles lignes directrices sur les cookies. Si vous vous intéressez à ce marché, c’est le moment de vous préparer à l’application des nouvelles règles. Configuration de la bannière, cookies de mesure d’audience, consentement granulaires, cookies walls…

Lire la suite

Consent Wall et Cookie Wall

Il y a 20 ans je mettais en ligne mon premier site internet. J'avais imbriqué sans tout bien comprendre des balises <table>, <tr>, <td> et intégré des images tirées d'un CD-ROM que j'avais reçu en cadeau avec mon magazine d'informatique. J'avais fini par comprendre comment me connecter à l'espace FTP inclus dans mon abonnement 56k et avec l'ancestral Fetch j'avais pu y déposer mes fichiers. Mon site était en ligne, accessible par le monde entier, sans authentification, sans barrière, ni bannière.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.