Back to Blog

Consentement, bandeau et cookies – La temporisation est la clé

Maxime JAILLET

Temporiser le dépôt de vos cookies ? A l’heure de la course aux opt-in perdus, il s’agit de se concentrer sur l’essentiel. En effet, déposer trop tôt vos traceurs signifie collecter de la donnée personnelle sur une audience non pertinente. La temporisation est donc un moyen appréciable de vous recentrer sur les users véritablement engagés... On vous en parle, c’est notre product news du jour.

Pourquoi temporiser l’affichage de votre bandeau cookies ?

Beaucoup de sites ont pris l’habitude d’afficher une bannière sur les cookies dès l’instant où l’utilisateur charge le site web.

Votre problématique, c’est en effet d’obtenir le plus vite possible le consentement des users.Vous voulez déposer des cookies comme vous le souhaitez et :

  • Analyser le trafic du site ;
  • Alimenter vos bases de données comportementales monétisées auprès de tiers ;
  • Etc.

Sauf que, vous le réalisez, le taux de refus des cookies peut être assez élevé.

De fait, vous agissez trop tôt. Ah ? Eh oui. Le user n’est pas encore installé dans son expérience, il vient juste d’arriver.

C’est un peu comme si vous entrez dans un restaurant et vous dirigez vers le porte-manteau. Vous vous installez tranquillement mais tandis que vous prenez un cintre, le serveur vous crie à l’oreille :

« Il le veut saignant, son beefsteak ? ».

Vous vous voyez vraiment accepter son aimable proposition ? Non, n’est-ce pas ?

Améliorez vos pratiques d’UX design. Plutôt que de harceler votre user dès son arrivée, laissez-le se familiariser avec le graphisme, l’ambiance et le contenu. Au terme de ce délai très court, vous pouvez commencer à interpeler votre utilisateur.

Temporisation du bandeau=temporisation des cookies

Non, nous ne vous incitons pas à violer la loi. Ne déposez pas de cookies tant que vous n’avez pas obtenu le consentement requis (notamment pour les cookies publicitaires).

Vous allez par conséquent vous abstenir de déposer vos cookies immédiatement lors de l’arrivée de l’utilisateur. Pourquoi ? Parce que le taux de rebond de l’audience d’un site varie de 50 à 80 %. Ce taux comptabilise les visiteurs qui quittent votre URL quasi-immédiatement après l’avoir chargé. Erreur dans la recherche, manque d’appétence… Les causes peuvent être multiples. En tout cas, ce phénomène frappe particulièrement les sites e-commerce ou d’information.

Il n’y a donc aucun intérêt à « cookifier » des utilisateurs qui rebondissent. Au contraire, il est essentiel de temporiser le dépôt des cookies pour :

  • Optimiser vos dépenses marketing. Déposer un cookie de retargetting vous amène à recibler l’utilisateur et lui proposer des produits pour lesquels il n’a montré aucune appétence. Quel manque de pertinence… Si votre visiteur consulte par erreur un site de produits jeunesse, est-ce réellement utile de lui pousser vos publicités pour des couches pour bébés ?
  • Préserver la valeur de vos emplacements publicitaires. Si vous vendez à vos annonceurs une audience aussi peu engagée, il y a de fortes chances que les publicités ne seront mêmes pas vues. La valeur de vos emplacements va logiquement s’effondrer. C’est aussi un bon moyen de susciter la méfiance des annonceurs.
  • Oubliez le big data, visez le smart data. Plutôt que de désirer une connaissance 360° et complète de tous vos prospects, collectez uniquement la data des users engagés auprès de votre marque. C’est-à-dire ceux qui auront par exemple accepté le dépôt de cookies de personnalisations ou de recevoir des campagnes par e-mail.
  • Maîtrisez vos risques. Avec le smart data, rappelez-vous du monde d’avant, de vos CRM et autres DMP remplies de données sur des prospects non intéressées par vos produits. Toute cette data clients que vous n’aurez plus désormais, c’est autant d’économies en frais de serveurs, de maintenances. Vous limitez votre risque informatique en réduisant la surface d’attaque à ce dont vous avez besoin. Et bien sûr, vous sécurisez votre conformité RGPD.
  • Limiter la fuite de données. Si vous intégrez un player vidéo ou des boutons de partage, sachez maîtriser les conditions dans lesquelles les fournisseurs de ces solutions accéderont à la data de votre audience. Plutôt que d’autoriser le dépôt de cookies dès le chargement du site ou d’une page, pourquoi ne pas le décaler à l’activation de la fonctionnalité par le user ?
  • Restaurer la confiance de vos users. Pensez marketing choisi. Rien n’est plus agaçant que de faire une demande de droit d’accès aux données qu’une marque détient sur nous… et de réaliser qu’elle sait absolument tout… Privilégiez une collecte de données pertinente, bien comprise et surtout bien acceptée par vos users.

Comment temporiser vos cookies ?

Pour toutes ces raisons, si 30-40-50 % de vos users refusent vos cookies, ce n’est pas si grave. Votre métier ne consiste pas à remplir des datalakes, la donnée n’est donc pour vous qu’un moyen de satisfaire vos objectifs.

Il ne s’agit donc pas de courir après les opt-in perdus. Mais plutôt de se recentrer sur les utilisateurs qui s’engagent auprès de votre marque. Pour cela, vous allez concevoir une expérience utilisateur sur votre site qui permettra à celles et ceux qui le souhaitent de manifester leurs intérêts pour vos cookies.

Comment ?

  • Grâce au chargement différé du module de cookies d’Axeptio, vous n’interpelez que des utilisateurs potentiellement intéressés par votre site web et vos offres.
  • Ne vous limitez pas aux demandes de consentement globales, pensez contextuel. Grâce à nos outils, les cookies vidéo ne sont déposés que si l’utilisateur veut utiliser votre player. Idem pour toutes vos fonctionnalités (module publicitaire, cookie de retargetting, bulle de tchat…).

En lui proposant des fonctionnalités agréables à utiliser au bon moment, votre utilisateur reçoit plus favorablement vos sollicitations. En acceptant ou pas vos cookies, il vous indique lui-même son degré d’attachement à votre marque. A vous de savoir être pertinent dans ce que vous proposez et de toujours conserver un regard user-centric.

Conclusion : Etes-vous prêts pour la temporisation de vos cookies ?

La gestion des cookies est passée d’une véritable contrainte légale à une opportunité marketing sans précédent.

Vous avez là l’occasion de parler à votre audience, de mieux la qualifier en repérant les users appétents. Cela passe par des sollicitations au bon endroit et au bon moment. La temporisation sera donc un atout majeur dans votre stratégie afin de booster les opt-in pertinents.

On en parle ?

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

US – Qu’est-ce que le CCPA et le CPRA et comment s’y conformer grâce à Axeptio ?

Le module d’Axeptio vous permet de déployer une gestion des cookies conforme au CCPA et au CPRA. L’État Californien s’est en effet doté de normes reposant sur l’information du user et un droit à l’opt-out. Pourquoi s’intéresser à nous ? Parce que notre module étant RGPD-friendly, il passe haut la main le stress-test du CCPA. Pour vous, c’est une occasion de rendre fun vos cookies.

Lire la suite

Romain Batigne, Aka Roro, rejoint Axeptio

Si les factures reviennent enfin dans le back-office, c'est grâce à lui : Romain Batigne, Aka RORO ! ALors, on s'est dit que c'était une chouette opportunité pour vous le présenter en quelques questions / réponses.

Lire la suite

Support & Assistance : Lancement d'un nouveau portail

Nous nous efforçons jour après jour de vous apporter le meilleur de nous-même, que ce soit au niveau de la qualité de nos solutions logicielles, qu’au niveau de notre accompagnement dans vos projets.C’est pourquoi nous mettons en production, dès aujourd’hui, un portail unique et privilégié afin que vous puissiez nous transmettre vos demandes de support.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.