Back to Blog

Cookies vidéos, boutons de partages, tchats... Comment gérer le consentement contextuel ?

Maxime JAILLET

Le consentement contextuel pour le dépôt de cookies, vous connaissez ? Plutôt que de demander en une fois le consentement pour un ensemble de cookies, il s'agit de solliciter l'utilisateur au moment où il a besoin d'une fonctionnalité en particulier. Il sera alors invité à accepter ou non les cookies nécessaires dans ce contexte précis. Un moyen idéal pour optimiser vos taux d'opt-in. On vous dit tout, c’est notre product news du jour.

Qu'est-ce que le consentement contextuel et pourquoi vous y intéresser ?

Tous les cookies non strictement nécessaires au fonctionnement du site sont en principe soumis au consentement préalable de l'utilisateur. Dans la plupart des cas, cela suppose de bloquer l'affichage de nombreuses fonctionnalités tant que l'autorisation n'aura pas été obtenue :

  • Le lecteur vidéo grâce auquel vous comptiez délivrer un contenu indispensable à votre audience ;
  • la fenêtre de tchat qui permet aux clients de dialoguer avec vos conseillers ;
  • tous types de formulaires externalisés auprès d'un acteur tiers (demande de devis, par exemple) ;
  • etc.

Si l'utilisateur refuse les cookies, pour autant, il ne s’attend pas forcément à perdre l'accès à ces fonctionnalités très utiles. Il subira ainsi une dégradation réelle de son expérience utilisateur. Frustrant, non ?

Au fond, quel est le problème ? Afficher une bannière de consentement dès le chargement du site peut se révéler non pertinent.

"L'utilisateur est sollicité trop tôt dans son expérience, il ne comprend pas encore pourquoi des cookies sont déposés et quelle en est l’utilité. Pire, il peut prendre peur et avoir une réaction de rejet."

La solution ? Le consentement contextuel : vous sollicitez votre audience au moment précis où elle compte activer une fonctionnalité en particulier et pour le seul périmètre des cookies concernés.

Comment déployer le consentement contextuel ?

Ux design, ux design encore, ux design toujours. Nous vous avons déjà expliqué l'importance de l'UX design pour la construction d'un module de gestion des cookies.

Le parti-pris d'Axeptio à ce sujet est de proposer non pas une bannière mais une fenêtre pop-up. Elle ressemble fortement à une fenêtre de tchat. Une manière de montrer au visiteur qu'on veut dialoguer avec lui.

Mais cela ne suffit pas. C'est pourquoi nous avons imaginé le consentement contextuel.

Les fonctionnalités, impliquant le dépôt de cookies soumis au consentement, sont présentées lors du chargement du site. L’utilisateur voit un lecteur vidéo ou un bouton pour activer la fenêtre de tchat.

S’il souhaite consulter la vidéo ou dialoguer avec vos conseillers, il devra activer le module de gestion des cookies.

Une approche conversationnelle se met en place. Vous expliquez à quoi serviront les cookies déposés et en ferez ressortir le bénéfice pour le visiteur. L’utilisateur rassuré fait ainsi le choix d’accepter les cookies pour pouvoir utiliser la fonctionnalité concernée.

Cette approche est également idéale pour dédramatiser le recours à certains traqueurs comme les pixels de suivi.

"Les pixels publicitaires n'ont pas bonne presse,c’est un fait. Et pourtant, le reciblage sur d'autres sites est un moyen bien utile de communiquer avec vos prospects."

Le consentement contextuel vous offre l'occasion d'expliquer en quelques mots ce que vous faites et à quoi servent les cookies. Ainsi, rassuré sur ce qui est fait de ses données, votre user sera plus enclin à accepter vos pixels de suivi.

Mieux, si le user refuse tous vos cookies au chargement du site… ce n’est pas si grave ! Il sera en effet interpelé d’une manière beaucoup plus fine et contextualisé au moment où il voudra utiliser certaines fonctionnalités impactées par son refus. C’est donc une manière intéressante de rattraper vos utilisateurs.

Conclusion : Et si vous passiez au consentement contextuel ?

La tendance est désormais à tenir compte du contexte dans la construction de votre expérience utilisateur. Les lignes directrices de la CNIL vous imposent de déployer une véritable approche conversationnelle autour de la gestion de vos cookies.

Puisqu'il faut demander un consentement, autant créer des temps de sollicitation spécifiquement adaptés à l'activation d'une finalité en particulier. Cela vous permet d'interpeller l'utilisateur au bon moment. Ainsi, vous pourrez expliquer pourquoi des cookies sont déposés et à quoi ils servent.

Vous pouvez espérer de meilleurs taux de consentement, y compris s'agissant de traceurs publicitaires. Nous pouvons mettre ces évolutions de notre module de gestion des cookies au service de votre expérience utilisateur.

On en parle ?

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Gestion des consentements – Axeptio sort son module pour applications mobiles

Après les sites web, le mobile. Savez-vous gérer les consentements sur vos applications mobiles ? La CNIL et ses homologues européens s’intéressent en effet de plus en plus à la collecte de données via ce terminal. Ca tombe bien, Axeptio sort un nouveau module de gestion des consentements adapté au fonctionnement des applications natives.

Lire la suite

Pourquoi les SDK ont un impact crucial sur votre application mobile ?

Votre application mobile est-elle accro aux SDK ? Oui, sans doute. Il faut dire qu’ils facilitent l’intégration d’outils indispensables pour enrichir l’expérience user. Et répondre à vos besoins métiers. Sauf qu’ils peuvent perturber le fonctionnement de votre service. Ils ont aussi un impact concernant vos obligations et votre conformité RGPD.

Lire la suite

US – Qu’est-ce que le CCPA et le CPRA et comment s’y conformer grâce à Axeptio ?

Le module d’Axeptio vous permet de déployer une gestion des cookies conforme au CCPA et au CPRA. L’État Californien s’est en effet doté de normes reposant sur l’information du user et un droit à l’opt-out. Pourquoi s’intéresser à nous ? Parce que notre module étant RGPD-friendly, il passe haut la main le stress-test du CCPA. Pour vous, c’est une occasion de rendre fun vos cookies.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.