Back to Blog

Google Tag Manager (GTM) : qu’est-ce que c’est ?

Laurent THOMAS

Google Tag Manager (GTM) :notre guide complet

Les datas sont précieuses. La récolte de données fiables permet de piloter sa stratégie webmarketing de manière éclairée. Sans data, vous naviguez à l'aveugle. Le tracking des comportements de vos utilisateurs vous permet de récolter de l'information :

  • d'où viennent-ils ?
  • que cherchent-ils sur votre site ?
  • pourquoi sont-ils partis sans acheter ?
  • etc.

Mais il ne suffit pas d’amasser l'information. L’enjeu est de l'analyser de manière optimale grâce à la web analytique.

Qu'est-ce que Google Tag Manager ?

Google Tag Manager est un outil de gestion de balises. Cet outil vous permet de centraliser l'ensemble de vos balises dans un container, un emplacement unique. Vous évitez ainsi d’utiliser un volume de code trop important sur votre site.

GTM permet le tracking précis du comportement des utilisateurs de votre site web ou application mobile. Généralement peu utile sur un blog ou un site corporate, il est incontournable sur les sites e-commerce (là où Google Analytics atteint ses limites).

Qu’est-ce qu’une balise dans Google Tag Manager ?

Pour collecter les données, une balise (également appelée script, code de suivi, marqueur d’audience ou encore tag), doit être insérée dans le code source HTML d’une page web ou sur l’ensemble des pages d’un site.

De nombreuses balises sont mises à disposition des analystes, grâce aux différents outils de tracking disponibles (le code de suivi Google Ads, Google Analytics, Facebook pixel, etc.). Ces balises font donc remonter de l’information dans Google Tag Manager.

Pourquoi installer Google Tag Manager ?

Google Tag Manager répond à trois fonctions majeures :

  • L’intégration de codes de suivi sans avoir à modifier le code source de chaque page de votre site WordPress. Le principe de Google Tag Manager est la simplification : il suffit d’ajouter deux morceaux de code sur votre site à une seule reprise, et la gestion des balises se fait depuis l’interface de GTM. Ce code contient un dataLayer (couche de données) dans lequel seront placées des informations sur nos visiteurs et/ou leurs comportements sur le site. Cet outil présente donc de sérieux avantages d’efficacité et de rapidité.
  • L’ajout de tags influe sur le temps de chargement. La vitesse de chargement est un critère capital pour le référencement de votre site pour Google. Le système GTM permet de préserver le temps de chargement des pages.
  • Google Tag Manager permet d’ajouter des balises qui feront remonter des informations dans Google Analytics, sans toucher au code. Vous n’aurez donc pas besoin d’un développeur web. Cependant, les services d’un data analyst peuvent s’avérer utiles pour un projet plus complexe.
  • Google Tag Manager permet de mesurer l’impact de ses campagnes de webmarketing. La data fait partie intégrante du processus de pilotage d’une campagne. GTM permet donc de réaliser des mesures statistiques précises, en vue d’améliorer la répartition et l’attribution d’un budget marketing.

Comment fonctionne le dataLayer de Google Tag Manager ?

Le dataLayer (couche de données) est un objet JavaScript. Celui-ci transmet les informations de votre site à votre conteneur GTM. Ces informations sont ensuite exploitées en donnant une valeur aux variables que vous avez sélectionnées.

Pour comprendre le dataLayer,il est important de comprendre l’architecture d’un conteneur.

Un conteneur est un script qui contient des balises (par exemple la balise Google Analytics). La balise est déclenchéepar un déclencheur. Le déclencheur va faire remonter une information selon la variable choisie.

Conteneur ->Déclencheur -> Balise -> Variable

Google Tag Manager et RGPD : qu’en est-il des données utilisateurs ?

Vous l’avez certainement remarqué : depuis quelques temps, de plus en plus de sites web vous demandent votre consentement aux cookies lorsque vous naviguez sur leur site. Suite à la loi RGPD votée en 2016, puis mise en application en 2018, les sites internet doivent prévenir leurs utilisateurs sur les données récoltées. Jusqu’ici, cette loi n’était pas respectée par tout le monde, car peu de sanctions avaient été prises.

Cependant, début 2021, la CNIL a lancé un rappel : « Mettez votre site en conformité avant le 31 mars ».

Comment mettre son GTM en conformité avec la loi ?

La solution Axeptio:

  • Vous permet de gérer le consentement de vos utilisateurs ;
  • Vous permet d’utiliser son outil dans une optique « user first », avec une approche marketing de la gestion des cookies : respect de la loi, respect de l’utilisateur, UX de pop-up bien travaillée, etc. Cette solution permet de récolter un bon taux d’acceptation des cookies. Vous pouvez ainsi continuer de mesurer les performances de votre site et de vos campagnes.

Comment fonctionne la solution d’acceptation des cookies Axeptio ?

Voici schématiquement l’utilisation traditionnelle d’un GTM :

Site Web > GTM >Déclencheur (All pages par défaut) > Balises > Variables

Lorsque vous utilisez Axeptio :

Site Web > GTM >Axeptio > Événement personnalisé (cookie accepté :Oui/Non) > Balises (déclenchées si l’utilisateur a cliqué sur Oui) > Variables

Comment utiliser la solution ?

  1. Créez un compte sur Axeptio.
  2. Récupérez le code à intégrer dans le footer de vos pages (pied de page).
  3. Ajoutez le code dans GTM, en sélectionnant le déclencheur « All Pages ».
  4. Ajoutez, sur votre back-office Axeptio, les balises que vous souhaitez utiliser (Facebook pixel, GA, etc.).
  5. Ajoutez, sur GTM, les événements personnalisés qui permettront de déclencher vos balises. Dans le champ « Nom de l’événement », ajoutez le nom de la balise sous cette forme : axeptio_activate_{{nom_balise}}. Vous trouverez le nom de votre balise sur votre back-office Axeptio.

Quelles sont les variables de Google Tag Manager à connaître pour son site web ?

Il existe un bon nombre de variables disponibles nativement sur GTM. Voici quelques-unes des plus utiles et connues utilisées sur Google TagManager :

  • Pages : le suivi des recherches dans la barre de recherche de votre site web ;
  • Clic : le suivi des clics sur les boutons (ajouter au panier, acheter ou autres boutons), le suivi des liens de contact (un mailto: ou tel: dans le menu par exemple), des clics sur des liens d’affiliation, etc. ;
  • Formulaires : le suivi des demandes de contact ou de devis (abandon, soumission de formulaires), le suivi des cases à cocher, de la sélection dans un champ déroulant, etc. ;
  • Erreur : il est possible de déclencher la variable si une erreur survient dans l’URL, ou encore de déclencher la variable s’il y a une erreur dans le code source de la page.

Quelles sont les balises Google Tag Manager à connaître pour son site web ?

Google Tag Manager centralise les balises de quatre outils essentiels à connaître pour votre site :

  • Google Analytics est sans aucun doute le plus important en webmarketing pour mesurer les performances d’un site web. Il permet d’identifier vos indicateurs clés de performance (les KPIs). Les statistiques liées aux événements marketing antérieurs sont des données très utiles pour optimiser vos futures campagnes webmarketing.
  • Facebook pixel est une balise qui permet à Facebook de récolter les données utilisateurs de votre site, et donc de relier ces informations aux campagnes Facebook Ads. Entre autres : suivi des conversions, optimisation du ciblage des audiences, retargeting, etc.
  • Google Surveys comporte une fonctionnalité d’enquête pour mesurer le niveau de satisfaction des utilisateurs de votre site Internet. Google Surveys website satisfaction propose des enquêtes standards. Il est également possible de les personnaliser. L’enquête est diffusée tant qu’elle n’a pas reçu 500 réponses
  • Conversion Linker permet de collecter plus aisément les données relatives aux actions que vous avez définies comme actions de conversion.
  • Remarketing Google Ads a pour but d’engager des campagnes de remarketing et ainsi de susciter des nouveaux engagements de clients potentiels ayant visité votre site WordPress.

Comment installer Google Tag Manager ?

Créer un compte Google Tag Manager

En premier lieu pour configurer et installer GTM, il faudra se connecter à la plateforme unifiée de publicités Google Marketing Platform et cliquer sur Tag Manager pour créer votre compte GTM.

Il sera nécessaire de posséder a minima un compte Gmail. Il est conseillé, par ailleurs, d’utiliser votre compte Google Analytics si vous en avez un.

Un certain nombre de champs vous sont demandés. Acceptez les conditions, notamment celles relatives à la protection des données RGPD.

Comment injecter le code GTM à la main sur votre site

Une fenêtre s’ouvrira et vous soumettra deux lignes de code « head » et « body » à insérer manuellement dans votre site web. Si vous souhaitez le faire sans plugin, il faut procéder ainsi :

  • La ligne de code « head » sera à injecter dans la balise <head> de votre site (le plus haut possible dans la balise head). Si vous avez un site WordPress, veillez à ce que votre thème puisse accueillir le snippet fourni par Google (compatibilité). La balise head est généralement commune à l’ensemble des pages de votre site. Ainsi, lorsque vous y mettez le script GTM, il se déploie sur tout le site en même temps.
  • Le second morceau de code « body » sera à intégrer à la balise <body> du site, présente dans le fichier « index.php ».

Si vous êtes sur WordPress, vous pouvez installer l'extension Google Tag Manager for WordPress

Si vous préférez ne pas toucher au code, il vous est possible d’installer un plugin (extension WordPress). Installez Google Tag Manager for WordPress depuis votre interface Admin du CMS WordPress.

  • Cliquez sur Extensions puis Ajouter.
  • Entrez Google Tag Manager for WordPress (en haut, à droite).
  • Installez l’extension sans oublier de l’activer.

Il faudra entrer votre identifiant (l’ID Google Tag Manager se trouve dans la page d’accueil et commence par GTM).

Google Tag Manager, après enregistrement des modifications, se déploiera sur votre site !

Si vous êtes sur PrestaShop, vous pouvez installer l'extension Google Tag Manager Enhanced Ecommerce (UA) – Pro.

Après avoir acheté le module (au prix de 70 € sur la boutique PrestaShop), vous pouvez cliquer sur « Install custom hooks ». Cela vous permet un déploiement automatique sur tout le site. Pour la configuration :

  • Enable Google Tag Manager : YES.
  • Google Tag Manager ID : ajoutez votre identifiant GTM-145… récupéré sur votre compte GTM.
  • Enable Automatic Re-send Orders : YES.
  • Always display variant ID : NO.

Pour ce qui est de l’User ID, nous vous conseillons de le garder dans le dataLayer. Pour ce qui est du remarketing, en cliquant sur YES, vous permettrez le paramétrage de celui-ci.

Installer le script GTM sur Shopify

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour installer le script GTM sur Shopify. Si vous avez déjà installé le script Google Analytics, rendez-vous dans les paramètres > Boutique en ligne > Préférences > Google Analytics.

Si et seulement si Google Analytics est déjà installé sur votre Shopify, un bouton« ajouter un code JavaScript personnalisé » sera visible sous le champ « Compte Google Analytics ». Vous pourrez alors y ajouter votre script GTM.

Si vous n’avez jamais paramétré GA sur votre site Shopify, vous devrez modifier les fichiers « theme.liquid » et « checkout.liquid ».

Pour ce faire :

  • Paramètres > « Boutique en ligne » > « Thème » > « Action » > « Modifier le code ».
  • Ajoutez votre script GTM juste après le début de votre balise « head ». Sauvegardez. Faites pareil dans le fichier « checkout.liquid ».
  • Ajoutez votre script GTM juste après le début de votre balise « body ». Sauvegardez. Faites pareil dans le fichier « checkout.liquid ».

Vous pourrez ensuite vérifier votre installation avec l’extension chrome Google Tag Assistant.

Paramétrage de GTM

Une fois GTM installé sur votre site, il vous faut le paramétrer : ajouter des balises de tracking, des événements personnalisés, etc.

SEARCH-Factory est une agence de webmarketing spécialisée en Paid Media, SEO,développement de sites web et web analytics. Elle vous accompagne sur le setup de votre Google Tag Manager, vos plans de marquage, et le paramétrage de votre Google Analytics.

N’hésitez pas à solliciter son accompagnement pour la mise en place d’une stratégie web analytics optimale, tout en respectant le cadre de la loi de protection des données personnelles.

Article écrit par les équipes de l’agence de marketing digital SEARCH-Factory.”


Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Gestion des consentements – Axeptio sort son module pour applications mobiles

Après les sites web, le mobile. Savez-vous gérer les consentements sur vos applications mobiles ? La CNIL et ses homologues européens s’intéressent en effet de plus en plus à la collecte de données via ce terminal. Ca tombe bien, Axeptio sort un nouveau module de gestion des consentements adapté au fonctionnement des applications natives.

Lire la suite

Pourquoi les SDK ont un impact crucial sur votre application mobile ?

Votre application mobile est-elle accro aux SDK ? Oui, sans doute. Il faut dire qu’ils facilitent l’intégration d’outils indispensables pour enrichir l’expérience user. Et répondre à vos besoins métiers. Sauf qu’ils peuvent perturber le fonctionnement de votre service. Ils ont aussi un impact concernant vos obligations et votre conformité RGPD.

Lire la suite

US – Qu’est-ce que le CCPA et le CPRA et comment s’y conformer grâce à Axeptio ?

Le module d’Axeptio vous permet de déployer une gestion des cookies conforme au CCPA et au CPRA. L’État Californien s’est en effet doté de normes reposant sur l’information du user et un droit à l’opt-out. Pourquoi s’intéresser à nous ? Parce que notre module étant RGPD-friendly, il passe haut la main le stress-test du CCPA. Pour vous, c’est une occasion de rendre fun vos cookies.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.