Back to Blog

Kit d’Axeptio – 3 outils must-have pour booster le taux d’acceptation de vos cookies

Maxime JAILLET

Besoin de booster le taux d’acceptation de vos cookies ? Pour vous, Axeptio a réfléchi à de nouvelles fonctionnalités afin d’interpeler votre audience de manière pertinente. Pas de dark pattern, rien qui ne détériore l’expérience. Il s’agit de faire comprendre à vos visiteurs le bénéfice à attendre des cookies déposés pour les rendre plus acceptables. On vous dit tout, C’est notre product news du jour.

Le bouton « Tout refuser » sur le premier écran, obligation ou recommandation ?

Les lignes directrices de la CNIL sont claires, il doit être aussi facile de refuser les cookies que de les accepter.

La CNIL a donc tendance à recommander très fortement d’afficher, dès le premier écran, un bouton de type « Tout accepter » et« Tout refuser ». Chez Axeptio, ce bouton de refus s’intitule souvent « Non merci ».

On ne va pas se mentir, afficher un bouton « Tout refuser » dès le premier écran a un impact réel sur vos taux d’opt-in cookies. Les cookies peuvent avoir un côté anxiogène pour vos utilisateurs.

S’ils ne perçoivent pas le bénéfice immédiat de vos cookies, le risque c’est qu’ils refusent tout d’entrée de jeu.

Peut-on pour autant se passer du bouton de refus sur le premier écran d’interpellation de l’audience ? En clair, c’est obligatoire ou recommandé ? Must Have ou Nice to Have ?

Comic Strip - le consent mode

  • Ce qui est obligatoire est ce que la réglementation impose. Ne pas le faire vous met en situation de non-conformité, avec tout ce qui va avec : plaintes, contrôles, sanctions, amendes… Recueillir le consentement des utilisateurs avant le dépôt de cookies publicitaires est obligatoire.
  • Ce qui est recommandé, c’est la manière dont la CNIL aimerait vous voir faire les choses. Ce sont donc des mesures concrètes découlant d’une interprétation assez stricte des obligations légales. Et parfois, cela va même au-delà... La CNIL a par exemple un temps considéré que les cookies walls étaient interdits... avant qu’elle ne soit retoquée par le Conseil d’État.

Typiquement, afficher le bouton « Tout refuser » dès le premier écran est une recommandation. Si vous ne le faites pas, vous ne violez pas forcément vos obligations légales. Mais en cas de contrôle, vous devrez certainement faire plus d’effort pour prouver en quoi ce que vous faites est conforme.

Consentement contextuel, récupérez vos consentements

La plupart des sites web interpellent l’utilisateur dès l’arrivée sur le site web au sujet des cookies.

Cela s’explique parce que bien souvent, dès cet instant :

  • vous activez le tag de votre outil analytics ;
  • vous affichez une publicité ;
  • etc.

Vous êtes donc obligé de le faire. Et pourtant, parfois, cet affichage n’est pas pertinent.

  • Cela survient trop tôt, l’utilisateur est en train de découvrir l’expérience que vous lui proposez. Il n’est pas forcément réceptif à votre interpellation ;
  • Votre user ne comprend pas immédiatement à quoi servent vos cookies. Il ne perçoit pas le bénéfice qu’il peut en attendre ;
  • Il se sent agressé ou effrayé parce que des cookies (quelle horreur!) sont utilisés.

Le risque est donc que l’utilisateur refuse certains types de cookies… voire tous.

Pour pallier à cela, l’arme ultime, c’est le consentement contextuel et c’est ce qu’Axeptio vous propose désormais en enrichissantson module avec cette feature.

La sollicitation se fait au moment précis où le user veut activer une fonctionnalité (lire une vidéo par exemple) et pour les seuls cookies utilisés pour cette fonctionnalité. Ainsi, on comprend immédiatement pourquoi des cookies sont utilisés et on est plus enclins à les accepter.

C’est une manière très intéressante d’obtenir des consentements voire de reconquérir un user ayant de prime abord refusé vos cookies.

Consent Wall, pousser l’utilisateur à faire un choix

Chez Axeptio, nous n’aimons pas trop les cookie walls. Obliger l’utilisateur à accepter les cookies (ou s’abonner de manière payante) pour accéder aux contenus… c’est non !

Malgré tout, le format du wall est une manière intéressante de solliciter l’utilisateur pour le pousser à faire un choix. Encore faut-il que ce soit pertinent...

Là encore, tout est affaire de contexte. Contexte, UX design, expérience utilisateur… Ca nous parle. C’est pour cela qu’Axeptio propose désormais son consent wall.

De quoi s’agit-il ? Votre user charge la homepage de votre site. Il n’interagit pas avec le module de gestion des cookies. Pas de choix, ni un oui ni un non. Vous ne pouvez donc pas déposer les cookies nécessitant le recueil d’un consentement, ceux servant au tracking publicitaire par exemple.

La solution ? Interpeler à nouveau le user, mais d’une façon pertinente.

Le visiteur clique par exemple sur le lien d’une page pour prendre connaissance d’un contenu. Si vous souhaitez charger votre outil de webanalytics, la solution consiste à afficher un consent wall.

  • Le visiteur est interpelé quant à votre souhait de déposer des cookies de mesure d’audience ;
  • Grâce aux explications fournies, il comprend la pertinence de ces cookies et le bénéfice qu’il peut en obtenir ;
  • Il sera ainsi plus enclin à accepter le dépôt de ce type de cookies en particulier.

Continuer sans accepter, l’outil que nos clients nous ont demandé

Suite à l’entrée en vigueur des lignes directrices de la CNIL, beaucoup de marques ont testé une configuration particulière sur leurs sites :

  • pas de bouton de refus dès le premier écran ;
  • un bouton « continuer sans accepter ».

Pourquoi ? Mettre en avant un bouton de refus incite une partie des audiences… à l’utiliser... Continuer sans accepter, c’est juridiquement une forme de refus des cookies mais qui permet de re-solliciter l’utilisateur et ainsi améliorer ses taux de consentement.

Modèle fourni par la CNIL dans ses lignes directrices

On nous a donc demandé de développer cette feature. Nous l’avons fait, un peu à contrecœur car le risque de dérives est réel. C’est tout de même moins éthique que de mettre en avant un bouton de refus au même niveau que celui de l’acceptation des cookies.

Couplé à nos autres outils contextuels, cela vous permettra de construire une expérience user forte et de préserver la confiance de votre audience, y compris s’agissant des traitements de données personnelles que vous aimeriez faire.

Conclusion : Optimisez vos consentements grâces au kit d’Axeptio

Peur de voir vos stats et vos revenus publicitaires s’effondrer ?

Axeptio est là et vous propose des solutions travaillées en termes d’ux design. Ces outils vous permettront de prolonger l’expérience et d’interpeler l’utilisateur au moment le plus pertinent où vous avez besoin de déposer un cookie.

On en parle ?

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Gestion des consentements – Axeptio sort son module pour applications mobiles

Après les sites web, le mobile. Savez-vous gérer les consentements sur vos applications mobiles ? La CNIL et ses homologues européens s’intéressent en effet de plus en plus à la collecte de données via ce terminal. Ca tombe bien, Axeptio sort un nouveau module de gestion des consentements adapté au fonctionnement des applications natives.

Lire la suite

Pourquoi les SDK ont un impact crucial sur votre application mobile ?

Votre application mobile est-elle accro aux SDK ? Oui, sans doute. Il faut dire qu’ils facilitent l’intégration d’outils indispensables pour enrichir l’expérience user. Et répondre à vos besoins métiers. Sauf qu’ils peuvent perturber le fonctionnement de votre service. Ils ont aussi un impact concernant vos obligations et votre conformité RGPD.

Lire la suite

US – Qu’est-ce que le CCPA et le CPRA et comment s’y conformer grâce à Axeptio ?

Le module d’Axeptio vous permet de déployer une gestion des cookies conforme au CCPA et au CPRA. L’État Californien s’est en effet doté de normes reposant sur l’information du user et un droit à l’opt-out. Pourquoi s’intéresser à nous ? Parce que notre module étant RGPD-friendly, il passe haut la main le stress-test du CCPA. Pour vous, c’est une occasion de rendre fun vos cookies.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.