Back to Blog

Pourquoi installer Google Tag Manager GTM sur son site web ?

Maxime JAILLET

GoogleTag Manager, vous connaissez ? Votre site s’enrichit et se complexifie certainement au fil du temps. Et cela vous fait insérer de plus en plus de bouts de code dans votre code source. GTM, c’est l’outil clé pour les gérer efficacement. De nombreux avantages, une grande facilité et souplesse d’utilisation. On vous explique pourquoi vous allez adorer GTM et comment l’utiliser. C’est notre product news du jour.

Google Tag Manager (GTM), kézako ?

Les tags sont des bouts de code que vous insérez dans le code source de votre site pour l’enrichir en fonctionnalités diverses. A force de les multiplier, gérer votre site devient une tâche complexe et technique. Sans compter les risques d’erreurs et l’impact sur la performance du site. Google Tag Manager est le principal outil de type tag management system. Il vous permet de gérer ces tags facilement et de manière centralisée.

Qu’est-ce que Google Tag Manager ?

Aaaaah, les tags…

Le code source de votre site web en contient sûrement un certain nombre. Les tags sont des bouts de codes que vous insérez pour enrichir votre site avec diverses fonctionnalités.

  • Formulaires de collectes de données ;
  • enquêtes de satisfaction ;
  • mesure de l’audience du site (et derrière cet objectif se cachent en réalité de nombreux outils) ;
  • affichage de publicités...

Ils vous permettent par la même occasion de collecter tout un tas de données, bien utiles par la suite.

Donc, à chaque fois que vous installez un nouvel outil ou plugin sur votre site, vous ajoutez un tag. Et il faudra parfois les éditer. Ce qui veut dire vous replonger dans le code source, retrouver à quel endroit ce bout de code a été inséré… Horrible.

C’est pour cela que l’outil incontournable des éditeurs de sites web, c’est le tag management system. Google Tag Manager en est le principal exemple. De quoi s’agit-il ? D’un outil qui vous permettra de gérer et déployer des balises sur vos sites web et vos applications mobiles sans avoir à toucher au code source. Le bonheur ultime pour qui n’a pas des connaissances de développeur.

Pourquoi installer Google Tag Manager sur son site internet ?

La réponse est simple : un tag.

Une ou deux interventions dans votre code source pour installer GTM et c’est terminé, vous ne toucherez plus au code source du site.

Les avantages sont donc particulièrement puissants.

  • Enfin, la gestion des tags est simplifiée. Vous pouvez donc vous permettre d’utiliser une solution classique de webanalytics mais aussi d’autres outils (Hotjar par exemple) qui vous permettront de collecter davantage de données et d’avoir un suivi plus fin des comportements de votre audience.
  • Google Tag Manager est un outil conçu en soi pour faciliter la collecte de data. C’est un outil de tracking véritablement incontournable.
  • Vous n’avez pas besoin d’un diplôme de développeur puisque tout est géré depuis la console de GTM. Attention, je ne dis pas que vous ne ferez plus du tout de développement. Mais vos besoins de soulever le capot pour trifouiller le code seront beaucoup plus limités.
  • La gestion des tags est incroyablement fluidifiée. Et facile. Finie l’époque où il fallait attendre qu’un développeur vous mette à jour vos tags en dur dans le site chaque fois que vos besoins en data évoluent. Finie l’époque où ces interventions intempestives provoquaient des erreurs et des dysfonctionnements du site. Finie la tension entre le marketing et le développement. Enfin, tout du moins pour une utilisation basique. Car en cas de besoins avancés, il faudra faire appel à un développeur.
  • Tout est moins cher. Ce que GTM prend en charge représente autant d’heures de développements informatiques que vous n’aurez pas à payer. Et en plus, GTM est un outil gratuit.
  • Insérer les tags dans le dur du code source a un impact réel sur le temps de chargement de vos pages. Utiliser un TMS vous permet d’optimiser de ce point de vue la performance de votre site web, tout en vous autorisant le recours aux outils qui vous sont indispensables.
  • Vive le travail collaboratif. Vous pouvez donner l’accès au compte à plusieurs utilisateurs en définissant leurs niveaux d’autorisation. En d’autres termes, vous pouvez déléguer ce travail à une agence ou un prestataire. Mais également, plusieurs services internes pourront travailler en même temps sur l’outil.
  • L’outil est fiable. Il vous permettra de tester avant de mettre en production. La détection d’erreurs et leur correction est grandement facilitée.
  • Avec GTM, le Data Protection Officer devient votre meilleur ami. Le TMS fournit une brique essentielle qu’est la connaissance et la gestion centralisée de tous les tags insérés sur votre site. Vous n’avez plus qu’à installer un module de gestion de cookies (on vous a parlé de la solution d’Axeptio ?) et vous pourrez respecter les obligations légales de collecte et de traçabilité des consentements. Et ainsi, vous évitez de rater la mise en conformité RGPD de votre site web.

Comment installer Google Tag Manager sur son site web ?

Installer GTM sur son site et le configurer n’est pas nécessairement compliqué. Mais ce n’est pas à prendre à la légère. Création du compte, déploiement du tag GTM sur votre site, configuration des balises, des événements et variables de déclenchement des balises. Voici les diverses étapes à mettre en place.

Créez un compte Google et installez le code de GTM

Commencez par vous créer un compte sur Google. C’est gratuit et c’est facile.

Vous allez ensuite récupérer un tag, un bout de code, qui sera à implémenter sur les pages de votre site. Pour les utilisateurs novices ou ayant des besoins limités, ce sera sans doute la dernière fois que vous plongerez les mains dans le cambouis.

Google vous fournit un bout de code à recopier dans les pages du site.

Configurez un plan de marquage

Si vous utilisez pour la première fois un tag management system ou si vous changez d’outil, c’est l’occasion de mettre en place ou revoir les fondamentaux.

En d’autres termes, il est temps de formaliser un plan de marquage. Qu’est-ce que c’est ?

Vous avez des besoins liés à l’évaluation de la performance de votre site web. Cette évaluation se fera en suivant un certain nombre d’indicateurs (KPI).

Le plan de marquage (ou de taggage) vous aide à formaliser techniquement cet aspect dans l’optique de faciliter l’installation et la bonne configuration de votre outil de webanalytics sur votre site.

Déployez vos balises

Script, pixel, tag… il existe tout un vocabulaire pour désigner les bouts de codes à installer en dur sur votre site pour pouvoir utiliser un outil.

La tâche sera plus simple. Vous déployez vos balises grâce à Google. Pour cela, vous choisirez les balises dont vous avez besoin dans une liste pré-définie. Vous allez configurer les tags sur le tableau de bord de GTM.

L’astuce confort du jour ? Utiliser des templates GTM, c’est-à-dire des standards fournis et maintenus dans le temps par Google. A moins que vous ayez des besoins spécifiques nécessitant d’utiliser un tag personnalisé.

Comic Strip - Le site web

Définissez les critères de déclenchement

Pour chaque balise, vous allez définir les déclencheurs. Cela vous permettra d’indiquer que telle balise se déclenche à l’occasion d’un évènement donné. Par exemple, quand l’utilisateur :

  • clique sur un bouton ;
  • fait une action de scroll ;
  • charge et navigue sur une page.

L’activation d’une balise dépend donc du ou des déclencheurs que vous définirez. Sans cela, elle est inutile.

Vous pouvez encore préciser les choses en conditionnant l’activation d’une balise par la survenance d’un événement présentant telle variable. Par exemple : lorsque l’utilisateur passe une commande d’un montant supérieur à 1000€.

Une balise peut être activée pour toutes les pages du site ou bien pour certaines d’entre elles seulement.

Vous pourrez naturellement définir un ordre de priorité pour l’activation des balises sur une même page.

Conclusion : Google Tag Manager, l’outil must-have pour votre site web

Prêts pour définir et appliquer une politique plus efficace de gestion de vos tags ? Envie d’améliorer vos pratiques en matière de collecte et d’exploitation de la donnée ? Besoin d’optimiser votre conformité RGPD ?

GTM est un couteau suisse simple d’usage. Il vous ouvre les portes d’une performance renforcée.

N’attendez plus.

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Les murs porteurs ...

Une question revient de plus en plus du côté des entreprises désireuses de trouver une astuce aux contraintes posées par la réglementation sur les Cookies associé à la notion de consentement empruntée au RGPD : peut-on imposer un choix à l’internaute lors de son passage sur un site web ? « Êtes-vous oui ou non d’accord pour que nous déposions un cookie sur votre machine ? Répondez ou partez. »

Lire la suite

Après la France, l'Italie va publier ses nouvelles règles pour les cookies !

En Italie, la consultation publique lancée par le régulateur étant achevée, on attend que le Garante publie ses nouvelles lignes directrices sur les cookies. Si vous vous intéressez à ce marché, c’est le moment de vous préparer à l’application des nouvelles règles. Configuration de la bannière, cookies de mesure d’audience, consentement granulaires, cookies walls…

Lire la suite

Consent Wall et Cookie Wall

Il y a 20 ans je mettais en ligne mon premier site internet. J'avais imbriqué sans tout bien comprendre des balises <table>, <tr>, <td> et intégré des images tirées d'un CD-ROM que j'avais reçu en cadeau avec mon magazine d'informatique. J'avais fini par comprendre comment me connecter à l'espace FTP inclus dans mon abonnement 56k et avec l'ancestral Fetch j'avais pu y déposer mes fichiers. Mon site était en ligne, accessible par le monde entier, sans authentification, sans barrière, ni bannière.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.