Back to Blog

RGPD : faut-il développer son propre module de consentement ?

Laurent THOMAS

Il y a encore quelques mois, personne n’avait entendu parler du RGPD. Pourtant, le texte a été adopté il y a maintenant 2 ans sans pour autant attirer l’attention des entreprises françaises. Depuis, les média et les cabinets d’avocats se sont emparés du sujet à coup de posts, de livres blancs ou de conférences souvent sur un ton alarmiste. Les dirigeants de société et les services marketing commencent à baliser, sans forcément envisager qu’il s’agirait bien là d’une opportunité en or pour instaurer une relation plus saine avec ses utilisateurs. Du côté des techniciens, les développeurs sont souvent tentés de développer leur propre module de consentement. Mais est-ce bien raisonnable ? Nous vous livrons notre opinion sur le sujet.

Le RGPD surcharge votre roadmap

Vos développeurs sont déjà énormément sollicités par les différents services de votre société. Vous priorisez alors naturellement les développements ayant un impact immédiat sur votre business. Et vous avez bien raison ! Dans le cadre du RGPD, l’intervention d’un ou de plusieurs développeurs est nécessaire pendant plusieurs jours. Si vous ne disposez pas de techniciens expérimentés en interne, il y a de grandes chances que vous soyez facturés à la journée, entre 300 et 600 € / jour. En utilisant Axeptio, vous démarrez dès à présent votre mise en conformité et soulagez vos développeurs qui peuvent alors se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée. Tout cela, pour 15 € / mois.

Le tiers de confiance : un argument de com’

En vous appuyant sur un tiers de confiance comme Axeptio, vous allez pouvoir vous mettre en conformité avec la législation européenne, mais aussi communiquer sur votre démarche responsable.

Dans la même veine que les avis certifiés, la plupart des marques mettent de côté les fonctionnalités natives de leur outil eCommerce pour privilégier des solutions comme TrustPilot ou TrustedShop. La raison est simple : il s’agit là de garantir l’authenticité et la traçabilité des opinions clients. Pour vos consentements, c’est la même logique.

La validation juridique, un surcoût à ne pas négliger

Notre avocat vous le confiait dans un précédent post : Le RGPD est un véritable tsunami juridique. Par ailleurs, on trouve sur internet des informations complètement erronées participant activement au flou actuel sur le sujet. En vous engouffrant seul dans l’adaptation de vos outils internes, vous risquez de passer à côté de l’essentiel. Seul un avocat peut vous aider à identifier ce que vous devez faire … Là encore, c’est un nouveau devis que vous trouverez sur votre bureau venant ainsi s’ajouter aux jours de développements nécessaires.

Vous l’aurez compris : nous vous déconseillons de vous lancer à corps perdu dans le développement d’une solution de consentement.  Nous vous recommandons plutôt d’utiliser une plateforme comme Axeptio qui vous permettra de rester focus sur votre métier, de valoriser vos bonnes pratiques et d’économiser une enveloppe conséquente !

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Les murs porteurs ...

Une question revient de plus en plus du côté des entreprises désireuses de trouver une astuce aux contraintes posées par la réglementation sur les Cookies associé à la notion de consentement empruntée au RGPD : peut-on imposer un choix à l’internaute lors de son passage sur un site web ? « Êtes-vous oui ou non d’accord pour que nous déposions un cookie sur votre machine ? Répondez ou partez. »

Lire la suite

Après la France, l'Italie va publier ses nouvelles règles pour les cookies !

En Italie, la consultation publique lancée par le régulateur étant achevée, on attend que le Garante publie ses nouvelles lignes directrices sur les cookies. Si vous vous intéressez à ce marché, c’est le moment de vous préparer à l’application des nouvelles règles. Configuration de la bannière, cookies de mesure d’audience, consentement granulaires, cookies walls…

Lire la suite

Consent Wall et Cookie Wall

Il y a 20 ans je mettais en ligne mon premier site internet. J'avais imbriqué sans tout bien comprendre des balises <table>, <tr>, <td> et intégré des images tirées d'un CD-ROM que j'avais reçu en cadeau avec mon magazine d'informatique. J'avais fini par comprendre comment me connecter à l'espace FTP inclus dans mon abonnement 56k et avec l'ancestral Fetch j'avais pu y déposer mes fichiers. Mon site était en ligne, accessible par le monde entier, sans authentification, sans barrière, ni bannière.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.