Back to Blog

Vers la fin des cookies ?

Maxime JAILLET

Est-ce la fin des cookies ? De nombreux articles de presse ont pu vous laisser penser que les navigateurs les bloqueront désormais tous. Du coup, plus besoin de bandeau ou d’interface de consentement. Et pourtant non, car vous utiliserez d’autres technologies de traçage ou des cookies first parties qui restent soumis aux exigences de la CNIL. On vous explique pourquoi. C’est l’actualité juridique du jour.

La mort programmée des cookies... tiers

Ca y est ! Vous l’avez lu dans la presse.

C’est la fin des cookies… tiers. Qu’est-ce donc ?

Lorsque vous visitez un site internet, celui-ci charge des cookies déposés notamment par des fournisseurs tiers de solution, d’audience ou publicitaires, via leurs noms de domaine.

Cela permet de suivre votre navigation sur tous les sites visités.

Or les navigateurs Firefox de Mozilla, Brave et  Safari d'Apple bloquent par défaut les cookies tiers de pistage. Google prévoit d’aller en ce sens pour son navigateur Chrome mais dans le cadre d’un plan d’action sur 2 ans.

Quels sont les cookies concernés ?

  • Les cookies tiers de pistage publicitaire en premier lieu. Cela menace donc les éditeurs de sites web vivant de la publicité en ligne et ayant confié la monétisation de leurs espaces à une ou plusieurs régies tierces. Les campagnes de retargetting opérées par les annonceurs semblent aussi plus incertaines.
  • Les cookies de mesure d’audience tiers déposés par vos fournisseurs de solution.

Ne devraient par contre pas être concernés :

  • Les cookies d’audience déposés par des solutions maison installées directement sur vos serveurs ;
  • les cookies techniques internes (authentification des utilisateurs, gestion des préférences de langue…).

Pourquoi gérer la conformité RGPD de votre site web ?

Vous aurez peut-être déduit des articles de presse que le régime juridique relatif aux traceurs ne vous concerne plus ?

Erreur.

Et voici pourquoi :

  • En fonction des évolutions des navigateurs, le cookie sera en effet remplacé par d’autres technologies de traçage. Local storage, device fingerprinting… L’utilisation publicitaire de ces traceurs nécessitera le consentement de vos internautes.
  • Malgré la fin des cookies tiers, vous souhaiterez peut-être recourir à la solution de mesure d’audience de votre fournisseur. Pour préserver vos statistiques, vous pourrez dès lors migrer les cookies du fournisseur sur du first party. Néanmoins, vous devrez continuer de respecter les règles cadrant ce type de cookies. Par exemple, les visiteurs naviguant sur un site vitrine simple devront être informés qu’un cookie de mesure d’audience est déposé. Et ils pourront s’y opposer.
  • Vous pouvez également décider de recourir à une solution maison et donc mesurer par vous même l’audience de votre site. Les obligations précitées vous restent applicables.
  • Envie d’internaliser l’activité de régie publicitaire et de retirer tout module tiers sur votre site ? Votre régie pourra exploiter des cookies publicitaires uniquement si le site est doté d’une solution de gestion de consentement. Leur dépôt sera possible auprès des utilisateurs l’ayant autorisé.
  • Votre envisagez de ne plus acheter de la third partiy data ? Très bien. Pour personnaliser vos sollicitations publicitaires ou l’affichage éditorial de votre site, vous vous appuierez désormais sur les données de navigation collectées directement auprès de votre audience. Les cookies que vous utiliserez à cette fin seront soumis à l’accord préalable de vos visiteurs.

Conclusion : Appliquez une politique de gestion des cookies sur vos sites web

Les articles de la presse généraliste ne doivent pas vous tromper : les navigateurs vont bloquer par défaut les seuls cookies tiers.

Naturellement, cela change beaucoup de choses. Cela vous conduira à abandonner certaines activités, en internaliser d’autres. Et aussi à faire évoluer vos infrastructures pour permettre à vos fournisseurs de déposer des cookies first party en votre compte.

Quelles que soient les solutions alternatives qui seront mises en place, les exigences de la CNIL en matière de traceurs restent applicables.

Pour que votre site soit conforme, il vous faut doter votre site :

  • d’une rubrique d’information sur les cookies ;
  • d’une interface de gestion des cookies. Cela est recommandé que vous déposiez des cookies nécessitant un accord préalable ou non.

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Le back-office d’Axeptio évolue et prend en compte la fin du Privacy Shield

La CJUE a récemment invalidé le Privacy Shield qui vous permettait de sécuriser le transfert de données personnelles vers les Etats-Unis. Les garanties mises en place en termes de protection des données ont en effet été jugées insuffisantes. Pas de panique, c’était attendu. Vous pouvez signer des clauses contractuelles types avec vos fournisseurs. C’est notre actualité juridique du jour.

Lire la suite

Sécurisez vos bases offline grâce aux questionnaires de consentement d’Axeptio

Vous constituez des bases de prospection commerciale en participant à des salons ou grâce aux conseillers commerciaux de vos boutiques physiques ? Sécurisez vos bases et recueillez le consentement de vos clients et prospects. Pour vous faciliter la vie, Axeptio vous met à disposition un modèle type que vous n’aurez plus qu’à compléter. C’est l’actualité juridique du jour.

Lire la suite

DPO - Comment trouver le bon profil pour gérer votre conformité RGPD ?

Devez-vous confier votre mise en conformité et la fonction de DPO à un profil plutôt juridique ou technique ? Le délégué à la protection des données est en effet un vrai couteau suisse. Il a des compétences polyvalentes, est excellent communiquant et bon diplomate. On vous donne quelques astuces pour choisir avec soin le profil de votre référent.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.