Back to Blog

Vos utilisateurs souffrent de consent fatigue et voici pourquoi

Maxime JAILLET

Les bannières cookies ont déclenché la consent fatigue de vos utilisateurs qui ont tendance soit à quitter le site soit à accepter par dépit. C’est un sujet pour vous car cela impacte la mesure de votre performance. Pour y remédier, il faut améliorer l’expérience utilisateur de consentement que vous proposez. Le widget d’Axeptio vous propose pour cela une approche très adaptée. On vous en parle. C’est notre product news du jour.

Qu’est-ce que la consent fatigue ?

En tant qu’internautes, vous êtes confrontés tous les jours aux terribles bandeaux cookies. Et plus vous visitez de sites dans une journée, plus vous voyez de bandeaux puisque chacun a le sien.

La consent fatigue naît de cette avalanche de sollicitations. Elles sont souvent ennuyeuses, répétitives car toutes parlent de cookies. Et en plus certaines sont agressives.

Cette expérience utilisateur sur Internet est une vraie catastrophe. Elle pousse l’audience à adopter des comportements problématiques :

  • Certains utilisateurs fuient le bandeau à tout prix. Ils installent un adblocker pour bloquer les bannières ou cliquent sur la croix pour fermer le module ;
  • D’autres quittent le site dès qu’ils voient le bandeau ;
  • Beaucoup acceptent les cookies par défaut, parce qu’ils se sentent contraints ou parce qu’ils cliquent sur un bouton sans y penser.

Pourquoi vos utilisateurs souffrent de consent fatigue ?

Le RGPD a imposé à tous les éditeurs de recueillir le consentement des visiteurs préalablement au dépôt de certains cookies.

Ce n’est pas une démarche volontaire de faire du permission marketing. Au contraire, cela a souvent été subi. De nombreux éditeurs proposent par conséquent une expérience peu travaillée voire déplaisante.

  • Sur les sites de certains médias, un cookie wall surgit brutalement au centre du site. Et il faut accepter les cookies... ou s’abonner ;
  • On retrouve souvent les mêmes bannières avec une rédaction très juridique. Le module vous noie dans une masse d’informations et surtout de vendors. En somme, il vous décourage d’exercer vos droits, vous incitant à accepter par défaut.
  • Beaucoup de sites ont encore des bandeaux informatifs. Vous ne pouvez que clicqer sur une croix ou un bouton « OK » qui en réalité ne sert qu’à fermer le bandeau.

Le RGPD n’a jamais imposé de proposer une expérience de mauvaise qualité. Disons que beaucoup de sites n’ont pas fait l’effort de construire quelque chose d’agréable et de durable. Et c’est cette expérience de mauvaise qualité qui a provoqué la consent fatigue.

Pourquoi devez-vous lutter contre la consent fatigue ?

Le phénomène est significatif et il impacte la mesure de votre performance.

  • Comme tout le monde, vous pratiquez la chasse aux opt-in et voulez booster les consentements. Attention cependant à ne pas dégrader l’expérience utilisateur. Le taux de rebond d’un site a ainsi tendance à augmenter si l’on utilise un format aussi intrusif que le cookie wall ;
  • Au démarrage de leurs visites du site, beaucoup d’internautes ne veulent pas faire un choix. Ils veulent fermer au plus vite le bandeau voire l’ignorent pour continuer de naviguer. En somme, ils ne veulent pas interagir avec votre module.
  • En fin de compte, la consent fatigue amène à collecter des consentements qui n’en sont pas vraiment. Difficile d’en faire un KPI pertinent pour mesurer l’engagement à l’égard de la marque.

Faut-il dans ce cas abandonner le consentement ? Certains le demandent. Et du coup, les mauvaises idées fleurissent à nouveau :

  • Recourir à des traceurs autres et parfois bien plus opaques comme le local storage ou le device fingerprinting. Sauf que juridiquement, ils sont soumis aux mêmes règles que les cookies.
  • Remplacer le consentement par l’intérêt légitime, au moins pour certains types de cookies. Sauf que le consentement est un bon moyen de redonner le pouvoir à vos utilisateurs en leur permettent de contrôler certains flux de données.

Ne vous trompez pas d’ennemi. L’enjeu pour vous, ce n’est pas de multiplierles efforts pour vous exonérer du bandeau. C’est de remettre l’utilisateur au centre de vos préoccupations et de considérer que grâce aux bannières cookies, vous cherchez d’abord à répondre à une demande.

Comment lutter contre la consent fatigue ? Par l’expérience utilisateur !

Le contexte actuel vous offre une opportunité… à condition de garder en tête le fait que votre audience visite un certain nombre de sites dans la journée, et qu’elle est largement sursollicitée en termes de bandeau cookies.

Il faut se différencier. Et quel meilleur moyen pour cela que de proposer une expérience de très grande qualité de gestion des consentements ?

Par là même, c’est l’occasion de capter l’attention de vosutilisateurs.

Pour cela, vous allez mettre le paquet, faire du Consent-as-a-service. Vous mettez en avant une fonctionnalité ergonomique, transparente et fun qui permet de gérer sa vie privée. Votre audience sera sensible à ces efforts.

Évidemment, vous n’avez pas le temps, pas nécessairement les compétences internes, pour travailler l’expérience à proposer. Et c’est là qu’Axeptio peut vous aider.

  • Notre solution bénéficie d’un important effort pour construire une UX design soignée, un graphisme agréable, une tonalité pédagogique et fun. C’est clé en main, vous n’avez plus qu’à l’installer.
  • Le widget s’adapte à toutes les chartes graphiques, tous les tons éditoriaux. Bref, il est personnalisable. Cela a une conséquence : il vous permet de proposer le meilleur à votre audience et elle ne se lassera pas de le voir s’afficher, même sur les sites d’autres éditeurs.
  • Grâce à notre consentement contextuel ou notre consent wall, vous pouvez enrichir l’expérience et ainsi optimiser votre taux de consentement.

En l’installant sur votre site web, vous intégrez ainsi :

  • Une gestion des cookies respectueuse des obligations découlant du RGPD ;
  • Une fonctionnalité de contrôle de la vie privée au travers des cookies ;
  • Un outil marketing pédagogique autour du fonctionnement du site. Le widget cookies, c’est la liste des ingrédients de votre site. Sur la durée, cela vous incitera à la rendre toujours plus sincère et plus belle.

Conclusion : Luttez contre la consent fatigue avec une CMP user-friendly

Le RGPD a été adopté par les législateurs européens pour répondre à une angoisse du grand public. Celle d’être dépossédée de ses données et de perdre le contrôle.

Voilà une occasion pour vous de construire un discours privacy-friendly, témoin de vos valeurs et de votre éthique. Vous montrerez ainsi le respect que vous avez pour votre audience.

Axeptio peut être une solution pour vous. C’est une façon simple, moderne et élégante d’enrichir votre expérience utilisateur en intégrant un moyen de contrôler sa vie privée.

On en parle ?

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

Data Protection Officer – Comment choisir son DPO et bien le positionner ?

Le Data Protection Officer (DPO) est un acteur clé de la conformité RGPD de votre entreprise. Bien choisir son profil est vital pour que l’entreprise devienne privacy-friendly. Comment faire pour bien choisir son DPO, comment lui faciliter la vie grâce à des solutions. On vous dit tout dans cet article.

Lire la suite

HttpOnly, Secure… Comment sécuriser vos cookies et votre site web ?

Mettre votre site web en conformité RGPD, c’est aussi sécuriser vos cookies. Les cookies sont indispensables au fonctionnement du site et de ses fonctionnalités. Mais ils sont vulnérables aux attaques. D’où l’intérêt d’une politique sécurité… et d’utiliser les attributs HttpOnly et Secure.

Lire la suite

Pourquoi créer une politique cookies sur votre site web ?

Gérer vos traceurs nécessite une vraie politique cookies. Information de l’utilisateur, recueil du consentement… Vous avez plusieurs actions à faire pour mettre votre site web en conformité RGPD. Pour y parvenir, le mieux est de vous appuyer sur des outils dédiés ayant une approche moderne de ces sujets.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.